Rencontre de réflexion stratégique des associations de femmes des quartiers populaires d’Ile de France
les 4 et 5 juin 2016 à Paris

CONTEXTE

En juin 2015, le Fonds pour les Femmes en Méditerranée avait organisé un premier atelier de réflexion stratégique. Suite à la demande des associations, une nouvelle rencontre a été organisée à Paris pour avancer dans les propositions émanant de la première rencontre.

ORGANISATION

20 personnes dont 15 représentantes de 10 associations de la région Ile de France se sont rassemblées pendant deux jours à Paris. Cette rencontre organisée dans la continuité de l'atelier de 2015, a accueilli deux nouvelles associations, en revanche la plupart des associations de province n'ont pu y participer.

DÉROULEMENT

Les associations ont commencé par présenter leur analyse de la situation générale : la situation dans les quartiers est de plus en plus difficile, la pression des intégristes augmente et les participantes ont le sentiment que l'émancipation des femmes recule de jour en jour. Cependant suite aux attentats du Bataclan, un questionnement commence à émerger .
Ensuite, les participantes ont présenté leur analyse de la situation dans les associations avec le constat du désengagement de l'Etat quant au financement des associations et la difficulté à travailler ensemble.
A partir de ces deux analyses, elles ont dressé une liste de propositions. Ces dernières ont été réparties en deux thèmes "S'unir" et "Université féministe" et 2 groupes de participantes ont été constitués pour identifier les moyens à mettre en œuvre.

PRIORITÉS

Groupe 1 :
1. Mettre en place un réseau d'associations avec une coordinatrice rémunérée pour ce travail
2. Mettre en place d'un groupe de travail pour rédiger une charte pour décrire les principes de rassemblement

Groupe 2 :
Créer un lieu de réflexion, de débat et d'échange de savoirs pour les féministes, les chercheur.se.s, les politiques, … pour :
1. Développer des formations en intelligence collective
2. Organiser des rencontres thématiques
3. Développer une plateforme Web
4. Produire des publications

Chaque groupe a ensuite présenté ces priorités à l'assemblée qui a alors décidé de commencer par mettre en œuvre le réseau et de nommer une coordinatrice car l'existence d'un réseau est un préalable à la création d'une université féministe.

CONCLUSION

L’évaluation de la rencontre par les participantes a été très positive : elles ont confirmé que la méthode de travail utilisée qu'elles avaient déjà pratiqué en 2015, était très efficace.
Pour l’équipe du Fonds pour les Femmes en Méditerranée, cette rencontre a été l'occasion d'approfondir sa connaissance des associations et de prendre la température de leur situation sur le terrain.