Rencontre des formations féministes à l'intelligence collective
Marrakech 19-24 juillet 2016




Le Fonds pour les Femmes en Méditerranée a organisé du 19 au 24 juillet 2016 une grande rencontre réunissant toutes les formatrices et participantes des Formations féministes en Intelligence Collective.
Le succès de cette formation dans les différents pays, le nombre important de personnes engagées dans ce processus et les excellents résultats obtenus nous avaient renforcé dans la conviction qu’une rencontre, rassemblant toutes les participantes serait très pertinente. Elle serait l’occasion d’évaluer la méthode ensemble, de prendre les idées sur les suites à lui donner et surtout de se rencontrer et de commencer à former un réseau.

Une telle rencontre ne pouvait avoir lieu qu’au Maroc pour permettre aux jeunes femmes d'Algérie, France, Maroc et Tunisie d'y participer. La décision de tenir la rencontre en plein mois de juillet malgré la canicule attendue était liée aux obligations des participantes, étudiantes ou travailleuses, difficilement disponibles le reste de l’année.
87 personnes se sont donc retrouvées à Marrakech pour « La grande rencontre des Femmes Formidablement Intelligentes Collectivement (FFIC)». Parmi ces 87 personnes, outre les 10 personnes du Fonds pour les Femmes en Méditerranée, les 4 représentantes d’autres fondations et une leader d’association marocaine, 72 jeunes femmes ayant participé à la formation dans leur pays étaient présentes. 19 Algériennes, 17 Tunisiennes, 21 Françaises, 15 Marocaines.

La rencontre de Marrakech a été conçue sur le même format que les formations : quatre jours outre les jours d’arrivée et de départ. Ces quatre jours se sont déroulés sur un même format :

Le matin après un moment d’éveil, une séance plénière était consacrée à une grande question : les réseaux, la relation avec les bailleurs de fonds, la sécurité sur internet.
L’après- midi était réservé aux ateliers : quatre dont un francophone, un arabophone et deux bilingues. Ils étaient l’occasion de capitaliser et de mettre en œuvre les apprentissages de la formation : les jeunes femmes devaient gérer la répartition de la parole, l’écoute, la reformulation, la présentation en quelques minutes et au niveau de leur interaction dans leurs groupes et leur environnement.
Enfin, une heure dans la matinée et une heure dans l’après-midi étaient dédiées aux jeunes femmes qui désiraient présenter une action qu’elles avaient mises en œuvre depuis la formation. 16 actions ont ainsi été présentées à l’assemblée soit par une jeune femme seule, soit par un petit groupe.

Et, heureuse surprise, proposée et jouée par les participantes venues d’Algérie, une pièce de théâtre sur les violences faites aux femmes dont, surtout, le harcèlement sexuel dans la rue.



Le dernier jour, les ateliers se sont organisés autour de deux thématiques pour lesquelles les participantes ont fourni plusieurs propositions :
1- Construire un Réseau
• Coordination des associations partenaires qui défendent la même cause
• Faire une plate-forme commune (échanger les données)
• Créer un noyau dans chaque pays et assurer la communication entre les noyaux de tous les pays participants
• Multiplier les rencontres

2- Démultiplier les FFIC
• Intégrer quelques jeunes femmes déjà formées aux nouvelles formations afin qu’elles puissent reprendre l’outil
• Engagement par le FFMed de venir suivre les premières formations lancées par les jeunes femmes formées

La rencontre de Marrakech a constitué une étape pour toutes celles qui y ont participé: elle a permis à chacune de s’imprégner à nouveau des méthodes et de l’atmosphère de la Formation en Intelligence Collective, de retrouver une façon d’être ensemble ; elle a été l’occasion rare de rencontrer des dizaines d’autres jeunes femmes ayant le même objectif qu’elle et de réaliser devant toutes ces femmes, si différentes et pourtant si semblables à elles, la pertinence de la défense de droits universels des femmes ; elle a été le moment de renforcer les réseaux issus de la formation dans les pays et d’en tisser de nouveaux, régionaux. Elle a été aussi l'occasion de partager de grands moments de joie, de rires et de danse et pour une partie de l'équipe du FFMed de rencontrer ces jeunes femmes pleines d'enthousiasme.