Se rencontrer et se connaître




La première session FFIC s'est tenue à Kenitra du 8 au 13 octobre dans un lieu très accueillant à quelques minutes de la mer. Elle était organisée par le FFMed avec l'intervention de l'association Etincelles pour les activités de théâtre-forum et d'exercices corporels ainsi que la participation de féministes marocaines pour animer des sessions plus théoriques.

16 jeunes femmes entre 18 et 23 ans, appartenant à différentes associations participaient avec enthousiasme à cette première session. Leur profil était très varié : en provenance des grandes villes comme du milieu rural, avec des niveaux d'instruction très différents et surtout parlant des langues différentes (arabe, berbère et quelques-unes français). La formation a donc été conçue pour que chacune soit à l'aise dans sa langue avec une traduction systématique en arabe, berbère et français et des exercices spécifiques avaient été prévus pour faciliter la rencontre entre les jeunes femmes d'univers très différents.

Très intense, cette formation alternait sessions avec toutes les participantes et travail en petits groupes, l'objectif étant d'assurer une participation active de toutes les les jeunes femmes.


Au programme…

• Apprendre à se connaître :
- jeux divers autour des prénoms
- travail en petits groupes pour établir les les attentes des participantes
- rédaction d'une charte relationnelle

• La question de la domination :
- Jeu et réflexion en groupe sur une situation de domination
- Apport théorique par une féministe marocaine
- Photo langage sur la liberté
- Théâtre-forum et exercices sur des situations de domination choisies par les participantes

• Estime de soi/confiance en soi
- Différents jeux et présentation théorique sur le sujet

• Apports théoriques féministes réalisés par des intervenantes marocaines
- Situation du mouvement des femmes au Maroc et internationalement
- Approche du genre, stéréotypes sexistes, …
- Question religieuse et féminisme

La formation se terminait par une évaluation écrite et un bilan oral où chacune indiquait son ressenti par rapport à la formation.

Si au départ quelques jeunes femmes étaient très timides, après quelques bains de mer (pour certaines c'était la première fois), des soirées plus festives et une visite à Rabat sans compter les moments d'humour et de franche rigolade, toutes étaient fortement enthousiastes et décidées à revenir à la prochaine session qui se tiendra en décembre.



Nous remercions la fondation Ytto pour son aide pour l'organisation logistique de cette formation.