S'affirmer en public et se soutenir
Moi et l'autre




La deuxième session FFIC s'est tenue à Kenitra du 17 au 22 décembre dans le même lieu que la 1ère session. Organisée par le FFMed, elle faisait intervenir l'association Etincelles pour les activités de théâtre-forum et d'exercices corporels ainsi que des féministes marocaines pour des sessions sur le mouvement des femmes.

22 jeunes femmes âgées entre 18 et 33 ans ont participé à la deuxième session dont 14 d’entre elles avaient moins de 25 ans. Certaines jeunes femmes venaient de villages des zones reculées, d'autres des grandes villes. Les niveaux de scolarité étaient aussi très hétérogènes. Cependant toutes les participantes faisaient partie d'associations de femmes.

Une des difficultés de cette formation au Maroc est l'hétérogénéité des langues puisque certaines participantes ne parlent quasiment que le berbère, les traductrices ont donc œuvré intensément au cours de cette session pour traduire en arabe, berbère, français. Cette difficulté n'a pas empêché que la formation soit très intense et et qu'elle se déroule dans la bonne humeur. La méthode mise en œuvre, selon laquelle chacune vient avec ce qu'elle est, sans jugement ni hiérarchie et sans interférence du niveau scolaire, a permis une homogénéisation très rapide du groupe et sa très grande diversité est devenue sa force.

Au programme…
• Développer son intelligence relationnelle :
- mise en forme et constitution de sous-groupes par le biais d'un jeu autour du choix d'une famille
- exercices divers pour travailler sur les prises de décision en groupe
- jeu sur l'écoute, la puissance et la frustration
- travail sur le groupe en théâtre-image
- exercice pour trouver les solutions dans l'opposition-
- travail sur la colère en théatre-forum-

• Communiquer :
- mieux se situer par rapport à l'autre par des exercices verbaux
- savoir formuler un message clair
- avoir confiance en soi lorsqu'on communique
- délivrer un message et s'exprimer face à un public

• Connaissance du corps
- Présentation et réflexions autour de la sexualité

• Apports théoriques féministes réalisés par des intervenantes marocaines
- réflexion en petits groupes sur le féminisme
- rencontre avec Zahia ‘Amoumou, avocate impliquée dans la lutte pour les droits des femmes au Maroc

La formation se terminait par une évaluation écrite et un bilan oral où chacune indiquait son ressenti par rapport à la formation.

La formation est aussi organisée pour permettre à toutes de décompresser en fin de journée avec des soirées dansantes ou une visite à Rabat. L'idée est de permettre aux jeunes femmes de mieux se connaître, de s'apprécier et de développer (pourquoi pas ?) de nouvelles amitiés.



Nous remercions la fondation Ytto pour son aide pour l'organisation logistique de cette formation.