Israël/Palestine

Le groupe de travail pour l’égalité sur les questions touchant au statut personnel est une coalition d’organisations de femmes qui se mobilise pour obtenir la reforme du statut des femmes palestiniennes citoyennes d’Israël soumises au code religieux et social des lois de la famille. Le groupe de travail voit une corrélation directe entre les taux élevés de mariage précoces forcés (qui poussent un grand nombre de jeunes femmes a abandonner le collège tous les ans) et la rareté des palestiniennes dans les organes de décision en Israël.


Le Groupe de travail a établi qu’environ une jeune fille sur 4 de moins de 18 ans est mariée chaque année. C’est une portion substantielle de la population qui ne finira pas l’école, qui restera sans formation, et qui aura donc du mal à trouver du travail. C’est un groupe à haut risque en ce qui concerne le divorce et la monoparentalité, sans parler des risques sérieux de santé impliqués par une maternité précoce. Le groupe de travail et décide de prendre le problème à sa racine en initiant une campagne contre les mariages précoces dans les villages avec une sensibilisation directe des jeunes, des parents et des éducateurs : il compte organiser 80 discussions dans 30 lycées du pays afin de toucher environ 2600 jeunes femmes (soit 5,4% du groupe à risque dans le pays.)